top of page

La station radioamateur

Que faut-il avoir ?

     L’antenne est le matériel le plus « visible » de la station, même si certaines installations restent discrètes. Quant à l’émetteur-récepteur, chacun s’équipe selon ses moyens : matériel d’occasion ou dernier cri très sophistiqué installé dans une pièce spéciale ou dans un placard… Les radio amateurs ont droit à l’expérimentation, ce qui conduit certains d’entre eux à construire leur propre station (ou une partie seulement) à partir de kits disponibles dans le commerce ou de schémas publiés dans les revues spécialisées.

Une antenne de type Yagi

photo wikipedia

L’émetteur récepteur

     Les premiers amateurs devaient construire leur équipement entièrement, mais leur nombre croissant a amené des constructeurs à proposer les matériels de base pour HF et VHF.

     De plus l'évolution vers des modes de transmissions p

lus complexes, bande latérale unique (BLU), RTTY, Packet, où les précisions de fréquence et les filtrages demandent des

techniques complexes, a fait que la majorité des amateurs utilisent du matériel commercial.

 

 

     Le matériel de base est aujourd'hui un transceiver combinant émetteur et récepteur, en bandes HF ou VHF, ...

Un émetteur/récepteur moderne

photo yaesu.com

L’antenne

Les antennes sont encore le domaine le plus ouvert aux réalisations personnelles, quoique beaucoup utilisent des antennes commerciales.

Sur les bandes décamétriques on trouve, par exemple, la classique antenne verticale ou Yagi tribande à 3 éléments sur les bandes 20 m, 15 m, 10 m. En fréquences basses (160 m, 80 m, 40 m), les dipôles filaires sont largement utilisés ou yagi ou verticale, alors qu'en VHF, c'est l'antenne Yagi éventuellement en plusieurs nappes (stacking) qui équipe la plupart des stations.

Une antenne de type Filaire

Une antenne de type Verticale

photo ebay

bottom of page